Compte rendu sortie mensuelle – Dimanche 8 novembre 2015

Ô Janot, si tu savais….. (sur des paroles de Johnny HalainP et une musique de Jean-Philippe Smet)

Ah que coucou les Crapot’s,

Nous avons rendez-vous le dimanche 8 novembre à 9h, devant notre boulangerie habituelle sur Saint Laurent du Var. Il fait grand soleil et pas encore si froid que cela pour un début novembre. Cela promet une belle journée. Au programme, une « petite balade », 180 km seulement, mais à nouveau des paysages grandioses à regarder et des routes magnifiques à parcourir.

Une foule nombreuse est là : Mumu et Jean-Marc, Nathalie et Manu, Valérie et Alain, Gwenaelle et Pierre, Isabelle et François, Odette et Jean-Louis, Laetitia et Sylvain, Nadine et Maurice, Nadège, DEnis, Xababa, Laurent, Nico’, Armand, Kévin,  Frédéric, votre serviteur. Tout le monde est arrivé, enfin presque…

Nous avons l’immense plaisir de retrouver notre Janot national qui a fini sa convalescence et qui a retrouvé tout son entrain. DEnis, ayant peur du froid, n’a pas hésité à revêtir une rigolote cagoule rouge et il sautille de partout autour de nous, ce qui fait s’exclamer Mumu, morte de rire : « On dirait une allumette ! ».

Et puis voici Eric qui arrive. Après un premier passage (trop)rapide sans nous voir, il a fait demi tour et a enfin trouvé le point de rendez vous. Quant à Marc, il a apparemment eu une nuit très courte, et c’est portant encore la marque de l’oreiller sur la joue qu’il arrive juste au moment où nous décidons de prendre la route sans plus l’attendre davantage.

Tout le monde étant (en)fin prêt, le convoi peut s’ébranler avec, comme toujours, notre Président en tête pour guider ses ouailles et Xababa qui ferme pour assurer la sécurité du groupe.

Après un petit parcours sur la N202bis, nous prenons la direction de Gilette, nous lançant à l’assaut de petites routes étroites et sinueuses à souhait qu’on dirait faites tout exprès pour nos motos.

C’est à Roquestéron que nous nous arrêtons sur le coup des 10h pour la première pause café de la journée. Après ces boissons rafraîchissantes pour certains, plus de nature à se réchauffer pour d’autres, nous voilà prêts pour le départ.

Et c’est alors que le drame survient ! Notre Janot, tout affolé – mon Dieu, pourvu que son cœur tout récemment réparé tienne le coup – qui s’écrie : « Où sont mes clefs ???? »

Ô Janot, si tu savais,

Tout le temps qu’on a passé

Sur ce parking, tous à tourner !

Ô Janot, si tu savais,

De partout on a bien cherché,

Tes fichues clefs, sans les trouver.

Pendant que toi, tu t’affolais.

Ô Janot, seul Maurice pouvait,

Au fond de tes poches, aller fouiller.

C’est lui qui les a dénichées

Dans la doublure où elles s’étaient cachées.

Merci, Maurice, tu nous as tous sauvés ce jour là (et surtout Janot il faut bien le dire).

Mais c’est que pendant tout ce temps l’heure a tourné et notre rendez-vous à midi pile au restaurant est maintenant quelque peu compromis. Sans compter l’estomac présidentiel qui va encore avoir des soubresauts effroyables !

Sans plus tarder, nous enfourchons donc nos montures et prenons gaillardement la route, direction Saint Auban.

Midi est un peu beaucoup passé quand nous arrivons au restaurant « Aux Berges de l’Estéron » mais la bonne humeur est bien là. Un petit apéritif en préalable, le tout face à une vue absolument magnifique. Une magnifique tablée de Crapot’s affamés s’apprête ensuite à prendre un bon repas ! Après les entrées vite avalées, les plats principaux sont servis, surtout les bavettes car les rares ayant choisi le poisson devront attendre un peu leur assiette. Puis c’est le moment du dessert. Comme promis par DEnis pendant la phase d’inscription à la sortie, nous avons le choix entre trois propositions : tarte au chocolat, chocolat présenté sous forme de tarte ou bien une tarte à base essentiellement de chocolat. De fait tout était délicieux et l’accueil fort agréable ; une bonne adresse à recommander !!

Voici l’heure de repartir sur ces si belles routes du Var : Bargemon, puis Seillans.

Comme déjà dit en introduction, c’est une courte balade aujourd’hui car le groupe s’arrête pour le dernier « au revoir » à Fayence devant une de nos haltes familières, « Les Grandes Terrasses ».

Une partie des Crapot’s repart presque immédiatement, soit pour prendre l’autoroute pas loin, soit pour rentrer tranquillement en serpentant sur les jolies nationales et départementales du Var et des Alpes-Maritimes.

Pour les autres, dont je suis, un dernier verre partagé avant de se séparer. Notre Janot, dont c’est décidément la journée et qui est, depuis qu’il a retrouvé ses clefs, d’une humeur extrêmement joyeuse, enchaine blagues sur blagues. Le patron du bar en fait même les frais car, venant nous servir nos commandes sur un grand plateau, il s’emmêle les pieds sur le trajet et explose tout dans un grand fracas de verre brisé. Il doit battre aussitôt retraite sous les quolibets de notre ami Janot. Prudent, il envoie ensuite sa serveuse pour prendre le relais et gérer notre groupe un peu turbulent…

Fin de la balade. Encore beaucoup de rires, d’amitié tout au long de la journée. De bons moments passés ensemble et une fois de plus des souvenirs impérissables !

Ô Janot, si tu savais

Grâce à toi, on a passé

Une vraiment très belle journée !

Amitiés motardes à toutes et tous. A bientôt pour le Téléthon (là, on va « Allumer le feu », pour le BBQ bien sûr !)

Salut les copains.

J. HalainP (Noir (mon blouson), c’est noir (mon pantalon), je suis motard)

Publié dans Comptes rendus des sorties des Flying Crapot's.