Sortie mensuelle – Avril 2014

Bonjour les ami(e)s,

Nous voici à l’aube de la journée que j’avais préparée avec tant de coeur et d’ardeur : la visite du parc des animaux sauvages des monts d’Azur à Thorenc.
Le temps est mitigé, de la brume recouvre nos belles montagnes, telle une crème fouettée voluptueuse qui nappe un bon dessert.
Nous avons donné le rendez-vous dominical, sur le parking du clown Américain, à 8 heures.
Denis et Odile, Janot et Xababa sont déjà là, nous grossissons le groupe avec la présence de Valérie, Yves, Eric N, Odette et Jean-Louis, Annick et Benoît, Nathalie et Manu (avec leur nouvelle monture Triumph Tiger 800), Valérie et Alain, Alain P, Dudu, Dorian, Gaétan, Nadine, Nadège, Philippe, Armand, et Maurice qui nous suivra en voiture, nous compatissons de le voir peiner sans sa titine volée le mois dernier, et pour finir Jean-Marc et moi même.
Je pars en tête de ce beau et long convoi, direction St Vallier, puis Caussols et son plateau. Pour brouiller les messages comme en juin 44 : « heureux qui comme Ulysse a fait un long voyage » d’Andon, jusqu’à Thorenc.
Arrivés à l’entrée de la réserve, nous remplissons une bonne partie du parking avec nos machines. Là, nous faisons la connaissance des familles d’Alain P et de Philippe, et retrouvons Cécile et Benjamin. Nous pouvons partir à l’assaut du domaine.
Nous attendons les calèches qui ne sont pas encore attelées pour des raisons techniques.
Lorsque je vois arriver celle dirigée par son conducteur, qui n’est autre que Patrice Longour, je suis aux anges et je saute quasiment dans la calèche aux cotés de notre hôte.
Nous remplissons les sièges et partons tirés par deux magnifiques chevaux de traits. Et là, le rêve commence, une merveilleuse aventure pour la passionnée de tous les animaux que je suis. Nous arrivons au coeur d’une étendue verte impressionnante de par sa grandeur et sa beauté. Il y règne une ambiance de calme et de sérénitude qui m’envahissent et va s’accroitre au fil de la visite guidée.
Patrice nous parle sans relâche de ses bêtes, il les connaît par coeur. Leur âge, leurs origines, leur « rôle » au sein du troupeau, leur comportement. Il nous décrit sa vie parmi elles, leur vie depuis leur arrivée dans son domaine.
Nous allons à la rencontre de ces bisons, très impressionnants, certains pesant jusqu’à 700 kilos. Nous nous arrêtons pour les contempler et pour apprendre que même le marquis de Vauban s’était inspiré de la position stratégique des troupeaux couchés dans les plaines au repos, pour l’armée.
Nous voyons des troupeaux de biches, et de chevaux de Przewalski, des cols verts…
L’ambiance dans la calèche est studieuse, mais aussi drôle.
Une heure et demie ont passé, il me semble que nous venons de commencer.
Nous devons céder notre place, avec regrets, mais je reviendrai très certainement dans ce fabuleux endroit qui m’a laissée rêveuse.

Le pique nique aura lieu au lac du même village, un autre endroit magique. Le repas se fait dans les rires. La tarte aux pommes et le cidre que nous offrons pour nos vingt ans de mariage sont goulûment avalés. Nous prenons le café à l’abri car une ondée traverse juste au moment où il faut se remettre en selle. Ludo et Eric R nous ont rejoints. Et dés que nous passons le panneau de la sortie de Thorenc, c’est tout sec. Cependant Jean-Marc, qui a pris la tête du groupe, décide de revoir tout l’itinéraire de la reconnaissance pour rester sous le ciel bleu dans le Var, une décision stratégique judicieuse qui paiera car nous avons fini l’après-midi à enrouler sur des rubans magnifiques : un régal.
Même Nadège reste en notre compagnie et ne fait que s’éloigner de son point de retour, quelle passion, bravo ma belle.
Nous repartons donc par le logis du Pin, Comps, Canjuers, Montferrat, puis Bagnols en Forêt, St Paul en Forêt, Fréjus et Mandelieu.
Très belle journée en compagnie de bien belles personnes, merci à vous tous d’avoir répondu aussi nombreux à ce rendez-vous.
A bientôt, amitiés.
Mumu

Publié dans Comptes rendus des sorties des Flying Crapot's.