Sortie mensuelle – Juillet 2013

C’est encore moi qui m’y colle ! Je pensais que vous vous lassiez de mon écriture, mais au contraire, j’ai eu de très beaux et gentils compliments qui m’ont touchée, et cela me motive davantage, merci à mes lecteurs.
Je me lance car ce compte rendu est truffé d’aventures, et c’est à Lingostière de Nice que le rendez-vous est fixé par notre maître de cérémonie Xababa.
Nous nous retrouvons avant le klaxon du départ à 33 personnes et 24 motos.
Xababa, Jean-Marc, Yves, Alain P, Ange, Christophe, Kiko, Audrey, Janot, Odette et Jean-Louis, Valérie et Alain, Manu et Nat, Nadine et Maurice, Michelle et Pascal, Ludo et Cécile, moi même, pour ce qui est du club, ensuite viendront se greffer par invitation : Christine ( GSR 750), Romain ( NTV 650), Guillaume (GSX 1400), Pascal et Rena (DN01), José (1098S), François (versys650), JP et Pascale (CBF100), Patrice et son épouse (GS1200).
Le soleil est présent et le ciel bleu sans nuage, merci à Evelyne Delhiat pour ce bulletin météo !
Le groupe part en direction des montagnes, La Colmiane, pour une pause au frais, en passant par la Vésubie. Là, nous attend Jean-Philippe un habitant de la vallée, avec son VStrom 650.
Le café fut agrémenté par un bon gros morceau de Panettone raisins et chocolat, offert par Michemiche et Pascal qui vont marquer cette journée par leur dernière virée parmi nous. Le déménagement est imminent, ils se voient offrir deux peignoirs à l’effigie des Crapot’s pour se souvenir des moments parmi nous. Nous leur souhaitons sincèrement une belle nouvelle vie. Ils nous manqueront beaucoup.
Nous redescendons dans la Tinée pour, à St Sauveur, rejoindre Valberg, par Beuil et le col de la Couillole. Magnifiques paysages, mais non immortalisés car notre photographe émérite et préférée : Anniiiickkkkkk n’est pas là aujourd’hui.
Arrivés à Valberg à 11h53, plus que 7 minutes pour s’installer et manger à l’heure de l’estomac du président.
Nous nous installons un peu partout sur cette belle herbe verte et fraîchement mouillée. En effet, il ne faut pas trop lever la tête vers le ciel car celui-ci a perdu sa clémence.
Qu’à cela ne tienne, c’est bien évidemment dans les rires et la bonne humeur que nous avalons nos sandwichs et autres salades. A peine fini que l’odeur du café vient titiller nos narines, l’équipe « cafetières italiennes » a encore frappé… Alain, Ludo et Xababa, ont ressorti leur attirail (si je peux m’exprimer ainsi) et nous prépare un super expresso. Michemiche, quant à elle, s’arme à nouveau d’une boîte en plastique et en sort de succulents chocolats au rhum, Amaretto etc. Il n’y a pas à dire chez les Crapot’s, on sait vivre et recevoir!
A notre grand étonnement, celle-ci qui prend la pause café pour un podium de haute couture, sort des bois avec son peignoir (photo à l’appui) et défile. Elle nous fait bien rire et nous émeut aussi en nous remerciant pour le cadeau.
Nous redescendons aux motos et une surprise de taille m’attend : mon frère Gaby est venu nous rejoindre pour faire un bout de route. Il nous quittera à St André les Alpes. Un autre départ aussi, celui d’Audrey et Kiko qui nous laissent à Valberg.
Direction à présent Guillaume, pour l’ascension du col des Champs, et là malheureusement la pluie et la grêle auront le dessus sur le soleil qui a disparu et hélas ne réapparaîtra pas tout de suite. En haut du col, nous mettons les tenues de pluie et redescendons prudemment sur Colmars les Alpes, pour un plein d’essence bienvenu car la boue et les glissements de terrain jonchent la petite route déjà en mauvais état. La pluie redouble d’intensité. François nous abandonne, il reste à boire son café à la station.
Nous partons en direction de Château Garnier où l’idée originale concoctée par Alain P nous emmène vers une miellerie, pour la visiter. Arrivés en bas de la bifurcation de Thoram, nous perdons à nouveau 5 personnes. C’est bien dommage d’abandonner à quelques mètres de cette belle initiative… C’est donc Alain lui même qui ouvre la route et guide les plus irréductibles vers cette charmante ferme où coq et poules en liberté nous accueillent.
Nous entrons au sec dans les locaux d’un charmant couple : Mr et Mme Bertin Nathalie et François. Et là nos yeux n’en reviennent pas, ils s’écarquillent sur une tablée, remplie de miel, de chocolat, de pain d’épice, accompagnés de boissons chaudes. S’en suit une visite très intéressante et très sucrée (n’est-ce pas Nat ?). Nous buvons les paroles de François, goutons son miel, de la fabrication à même les hausses de ruche. Ensuite, il nous explique le fonctionnement de la machine à extraire d’où sort le nectar chaud, tel la couleur de l’or. Nous nous lestons de quelques pots et repartons, bien repus et secs, mais pas pour longtemps…
Nous décidons d’un commun accord de prendre deux chemins différents. Ceux qui habitent la côte repartiront vers la 202, et pour les « campagnards » ce sera, ma perle : la Napoléon.
La nature et ses caprices n’ont pas eu raison de nous, les téméraires que nous sommes. Et c’est très fiers que nous nous disons au revoir à St Vallier et faisons une photo de groupe avec des sourires qui en disent long sur l’ambiance qui régnait, alors que des trombes d’eau avaient assailli nos pauvres petits corps de motards.
Je terminerai ce grand récit par mes fameux remerciements, je sais c’est répétitif, mais je ne peux oublier toutes ces personnes qui s’investissent corps et âmes pour nous donner le meilleur d’eux mêmes et faire de notre journée, un superbe souvenir…
Un immense merci à Nathalie et François Bertin, pour cet accueil si chaleureux et généreux. A Odette pour les photos. A Michemiche et Pascal pour les douceurs offertes avec bon cœur. A Xababa pour son parcours et sa patience car je sais, par expérience, qu’ouvrir un si long convoi n’est pas de tout repos. A Alain P, pour l’idée de la miellerie. A Yves pour avoir fermé toute la journée, ce n’est pas de tout repos non plus. A nos trois cafetiers pour leur matériel et gentillesse. A Marie et Jean-Claude (des 3 vallées) où le convoi devait se séparer, ils avaient préparé un immense gâteau pour 40 personnes. Mais aussi à vous tous, adhérents ou invités qu’importe, c’est pour vous et par vous que des projets de cette envergure sortent de nos esprits et voient le jour, pour les partager ensemble.
Bien à vous, V à tous et amitiés motardes.
Mumu

Publié dans Comptes rendus des sorties des Flying Crapot's.