Sortie du dimanche 1 Juillet 2007

9h00 : tout le monde ou presque est là sur le parking de Cap 3000. Nous attendons juste Didier et Lolita qui ne vont pas tarder. Ah, les voilà, donc : 19 motos et 28 personnes, votre serviteur (Lio) et son ami Ken, sans doute un futur motard, qui voulait connaître l’ambiance du club. Fabienne brille malheureusement par son absence suite à une petite baisse de forme passagère, Ken prend sa place comme passager pour cette ballade.

9h30 : départ dans la joie sous un beau soleil, à un rythme très tranquille. La plupart ont pris la décision stratégique de se munir de leur blouson d’été vu la chaleur annoncée. D’autres, et un en particulier (moi pour ne pas le citer), a prévu le cuir vu qu’il a eu froid dans les gorges lors de la reconnaissance. Nous prenons la N6202 et partons vers notre première étape, à Beuil pour le café, au « Petit Milou », où Philippe, le gérant nous attend pour 10h30. Nous arrivons bientôt à l’embranchement de la N6202 et de la D28, direction Beuil Valberg et ça y est ! Enfin le moment de la première partie libre. Je donne le départ et c’est parti. Tout le monde va pouvoir de dégourdir les roues. Je pars en dernier avec Ken pour fermer la course, finalement pas mécontent de pourvoir profiter du superbe paysage offert par les Gorges de Cians.

Après quelques kilomètres seulement, aiiiiie ! Voilà que la moitié du groupe est arrêtée sur le bas côté, tous autour d’une moto. De mauvais souvenirs nous reviennent à l’esprit, on se prépare au pire. Bénédicte vient de chuter dans un virage à gauche, heureusement seulement quelques dégâts matériels sur la moto, qui ne redémarre pas, mais rien de grave pour Bénédicte. Je pars devant avec Ken pour rattraper le reste du groupe qui, heureusement s’était arrêté, se doutant que quelque chose se passait dans la mesure où tout le monde n’avait pas suivi. Finalement, la moto ne redémarrera pas. Elle sera enlevée par le dépanneur et Bénédicte finira la balade sur la moto de Jeff. Vers 11h, nous atteignons le « Petit Milou » à Beuil. Les petits réservoirs vont remettre un peu d’essence à la station d’en face pendant que les autres profitent déjà de leur consommation, le moral heureusement toujours intact malgré la mésaventure de Bénédicte.

Après une demi-heure, trois quarts d’heure, nous reprenons la route vers notre prochaine étape, le lac d’Estenc situé à 1800 mètres d’altitude. Nous traversons Valberg, Guillaumes et arrivons au lac vers 13h00. Nous garons les motos sur un petit parking à côté du lac et nous voilà tous partis à la recherche d’un emplacement idéal près de l’eau pour pique-niquer. Le paysage est splendide, toutes les conditions sont réunies pour passer un bon moment entre amis motards.

14h15 : départ vers la prochaine étape : Annot, et plus précisément un des cafés de la place. Nous traversons de nouveau Guillaumes et poursuivons à travers les Gorges de Daluis : quel beau spectacle ! 14h45 : nous nous garons sur le parking de la place d’Annot et nous attablons à un des petits cafés avoisinant. Un café bien serré pour faire passer le sandwich du repas ! Et un jus de fruits avec s’il vous plaît, on a soif (en fait, ceux qui avait pris leur blouson d’été ont eu bien raison !).

Nous repartons vers 15h30 vers le lac de Castillon. Attention ! Nous arrivons au panneau indiquant la direction de Castellane et je donne le départ de la seconde partie libre. Pas d’incident cette fois, tout le monde part à son rythme. Alain arrêtera le groupe une vingtaine de kilomètres plus loin, avant le lac.

16h00 : Nous arrivons à la station essence du Casino de Castellane. Nous avons déjà parcourus 205 km depuis Cap 3000. Nous remplissons nos réservoir et repartons bientôt sur la route Napoléon, vers notre dernière étape : St Vallier de Thiey où se termine notre jolie balade.

Nous arrivons vers 17h15 à Saint Vallier, 265 kms parcourus depuis le point de départ. Un dernier verre au café de la place et on se dit au revoir. Tout le monde a l’air satisfait de la balade. Profitons encore un peu du beau temps et de la super ambiance avant de nous lancer dans les bouchons qui se profilent à côté de nous en direction de Grasse. Allez courage ! Et puis la prochaine balade c’est déjà dans un mois.

Publié dans Comptes rendus des sorties des Flying Crapot's.