Sortie mensuelle – 1 Juin 2008

Pour la sortie suivante, j’avais imaginé un itinéraire reprenant une fois de plus le tracé d’une ancienne spéciale du rallye de Monte Carlo. A savoir l’ascension du col du Corobin dans l’arrière pays de Digne.
Rendez-vous est donc donné sur le parking de Mac Do à Grasse. Surprise, pour cette sortie peu de volontaires : est-ce à dire que mes « frasques » du mois précédent et la perspective de déjeuner à une heure « espagnole » en a rebuté plus d’un ? Je n’ose vraiment y croire, quoique….
Restent les irréductibles, à savoir Gwen, Manu et Nat, Pierre, Cisco, Joël, Jean-Marc. Un petit nouveau avec un custom Honda a bien essayé de se joindre à nous. Mais déjà, à la sortie de Grasse, à hauteur de la piscine de l’altitude 500, il est largué ! Que dire alors de la partie plaisir que nous attaquons après St Vallier ? D’ailleurs dans cette montée, il jettera l’éponge et préfèrera faire demi-tour.
Comme nous avons nos habitudes, nous prenons la pause café au Logis du Pin. La route Napoléon nous amène bientôt à Barême et j’apprécie particulièrement ce petit comité.
Que ne l’on ne se méprenne pas, rouler en groupe d’une quinzaine à une vingtaine de motos est certes agréable, tant il est vrai que voir ce « serpent » métallique onduler sur les sinuosités de la route est un spectacle chaque fois étonnant et impressionnant. Mais un groupe plus restreint permet un rythme plus…, comment dire, …. cadencé ou soutenu !
La montée du Col du Corobin se fait sans anicroches et je fais stopper tout ce beau monde juste au col, dans cette courbe non protégée (gare au « tout droit »), qui permet d’admirer le paysage et cette descente vertigineuse qui laisse augurer des conséquences d’un excès d’optimisme en négociant cette courbe. Après une photo pour immortaliser l’endroit, il est l’heure de penser au casse croûte : heureusement que Cisco m’avait accompagné lors de la reco, aujourd’hui nous serons à l’heure et Jean Marc ne fera pas grise mine ! Comme l’endroit que nous avons repéré avec Cisco dans la descente quelques kilomètres après le col, est des plus agréables, verdoyant à souhait, je constate avec plaisir que tout le monde est ravi.
Après ce frugal repas, nous continuons de descendre sur Digne pour aller boire le café au bord du plan d’eau. Encore une occasion de plaisanter et de prendre du bon temps.
Nous reprenons bientôt la route et les belles courbes de la RN 85 à la sortie de Digne sont avalées à bonne allure.
Nous repassons par Barême mais cette fois en direction d’Entreveaux. A 5 ou 6 kilomètres de Barême, nous bifurquons à droite vers la vallée de l’Asse et le col du Défend. Route étroite mais paysage grandiose : belle vue sur les montagnes environnantes. Après Lambruisse nous rejoignons la route qui mène de St André les Alpes à Thoramme (Basse et Haute). Nous prenons donc cette direction.
A cet endroit nous longeons un cours d’eau et la route qui serpente est un vrai régal.
Après Thoramme-Haute, nous prenons la route qui descend de Colmars pour rejoindre St André, en longeant le Verdon qui est magnifique à cet endroit. Là, nous faisons une halte pour nous désaltérer. En suivant le Verdon qui est un mince ruisseau à cet endroit, j’imprime un rythme relativement soutenu, sans pour autant être celui d’une partie « plaisir ». Pourtant, lors du ravitaillement en carburant, à Castellane, j’aurais droit aux récriminations gentillettes de Manu et Nat qui fermaient la marche. Ce dernier me disant qu’il suivait tout juste (compte tenu de sa passagère, bien sûr).
Pour le retour sur Grasse, nous descendrons donc plus cool ! Que cette route Napoléon est intéressante à pratiquer !
Après un dernier pot à St Vallier, nous nous séparons, heureux et contents d’avoir pu une nouvelle fois pratiquer notre loisir préféré sans encombres.

Publié dans Comptes rendus des sorties des Flying Crapot's.