Sortie du dimanche 6 Mai 2007

Quelle Belle Balade !!!

Voici ce qui me revient aux oreilles de tous les côtés au sujet de cette sortie. On en a fait des belles balades, mais celle là : on s’en souviendra !

Tout a commencé à 8h30, lorsque les premières motos arrivent sur le parking, vu le nombre de participants, on savait que la journée serait bonne. Chacun y va de son commentaire : « T’as voté ? Moi c’est fait », « Tiens encore une BM ; ça commence à faire beaucoup ! Jaloux !», « T’es sûre que t’as pris assez à manger ? », « Tiens, t’es venu ? Ça me fait plaisir » … L’ambiance est plantée.
Une fois que tout le monde est présent, (nous étions tout de même 29 personnes) : dans l’ordre alphabétique : Anne-Marie, Ange, Annick, Antoine, Audrey, Benoît, Christian, Cisco, Didier, Emilie, Fabienne, Franck, Gloria, Guy, Gwenaëlle, Jean-Denis, Jean-Marc, Joël, Julie, Lionel, Lolita, Matthieu, Muriel, Nathalie, Olivia, Patricia, Pierre, Stéphanie, Yannick, sur 17 motos, notre président nous donne les explications sur nos règles de conduite et les consignes pour la journée puis nous mettons nos casques et direction l’autoroute pour aller jusqu’au Muy.

A Fréjus, tous les Crapot’s donnent leur ticket à Muriel et au péage du Muy, nous passons la barrière très rapidement grâce à ses talents de négociatrice.
Etape suivante, essence pour les petits réservoirs. Le remplaçant d’Alain, Franck, pour ne pas le nommer, est allé mettre 2,56 litres d’essence dans le minuscule réservoir de son 400 SM. Heureusement, c’était prévu. Et nous voilà repartis vers Esparron de Verdon. Après Flayosc, nous profitons d’un enrobé magnifique pour nous faire plaisir jusqu’à Salerne et, avec un bon rythme, nous arrivons enfin à 11h20 avec 40 minutes d’avance pour nous permettre d’aller prendre un cafépéro, avant d’embarquer.

Midi pétante, Christelle, Claire et Térence qui sont venus en auto, nous rejoignent sur le ponton et on embarque par groupe de 3, 4, 5 et même 6 par bateau, direction une jolie plage prés d’un champ pour le pique nique. Certains y arriveront avant, d’autres mettront plus de temps, une question de lest peut-être, (n’est-ce pas Christian). Nous débarquons tant bien que mal (n’est-ce pas Olivia ? qui en gardera un souvenir quelques semaines sur son bras) pour nous installer dans un pré, mi-ombre mi-soleil.

Apres avoir dégusté nos repas, nous réembarquons pour une « croisière » sur le lac. Mais ? Nous étions 7 bateaux !! Où est celui du président ? Allo ? Président ? Qu’est-ce qui se passe ? Quoi ? Un bout dans l’hélice ? Tu es dans l’eau ? Aïe aïe aïe —— Info ? Intox ? —— Seuls certains le savent… Finalement au loin le bateau présidentiel en vue. Vite, mettons-nous en formation serrée !! Lançons l’offensive !! Et c’est avec une armada de six bateaux côte à côte que nous faisons face pour l’abordage du bateau présidentiel. Hélas, le capitaine a failli transformer l’abordage en sabordage, mais tout rentre dans l’ordre. Nous pouvons donc continuer à rigoler (pour ceux qui peuvent encore) : il a fallu écoper le bateau des filles tellement elles pleuraient de rire !!!

De retour sur la terre ferme, nous allons prendre un café avant de reprendre la route et, avec seulement quelques minutes de retard sur le planning, nous repartons gaiement sur les petites routes sinueuses d’un beau pays. Au bout de quelques kilomètres, à un stop, dans mon rétroviseur, je ne vois plus que quelques motos, mais ? Il en manque ? Je vais m’arrêter sur le prochain parking, en sécurité, pour attendre le reste. Cisco arrive en tête car il vient de jouer parfaitement son rôle de moto-balai et de ramasser plein de Crapot’s partout dans les chemins qui s’étaient égarés. Une mise au point s’impose, celle-ci est faite à haute voix par Cisco mais par écrit c’est bien aussi : On est responsable de la moto qui est derrière nous, et si elle ne suit plus, on ralentit pour l’attendre et, au changement de direction, croisement ou rond point, on sait quelle direction prendre grâce à la moto de devant. On attend la moto de derrière pour lui montrer le chemin. Si on fait ça, jamais on se perdra.

Une fois cette mise au point faite, nous repartons direction Aups pour mettre de l’essence. Et c’est à ce moment là que la météo change, le soleil part se cacher et une goutte tombe puis deux, vite fuyons !! Direction Draguignan !!! La route jusque Draguignan se fait avec seulement 7 gouttes d’eau reçues cool !!! Maintenant il faut prendre une décision ? Autoroute ? Ou départementale ?, certains iront d’un coté et les autres décideront de prendre la départementale et donc une petite rincée. Et oui, c’est la fin de la balade alors, on s’embrasse, on se serre la main, on sort une dernière blague, on bouche un dernier pot et on se dit à la prochaine. En juin, tu viens ? On se reverra ? Super !! vivement !!!
Le rendez vous est donc posé. On se revoit le dimanche 3 juin. C’est Didier qui s’occupe de tout…

@ Bientôt

Jean-Marc

Publié dans Comptes rendus des sorties des Flying Crapot's.