Sortie mensuelle – 6 Juillet 2014

Bonjour à tous les lecteurs,

Je ne sais pas si vous vous lassez de mes récits des aventures du Flying Crapot’s, mais de toutes manières pas un seul de nos batraciens ne s’empresse de me remplacer ! Dommage, car je sais que dans les rangs se cachent de belles plumes.

Je pars seule avec un ciel qui s’est couvert de gris. Je suis pessimiste, car en plus de savoir que Xababa sera absent, une pierre ayant eu raison de son radiateur la veille lors de la balade avec les amis de Vende moto sport, le temps nous fait des caprices.

Maurice m’accompagnera jusqu’au pont de la Manda, car il ne connait pas très bien la route. Là nous retrouverons Jean-Marc qui a ramené son poto, Yves, Janot, Dodo, Cédric. Le plein fait à la boulangerie, nous attendent Alain P, Delphine et Eric, Dudu, Odile et Denis, Nadine, puis arrivent Nath et Manu, Annick et Benoît, Valérie et Alain, Olivia et Christian, Valérie et Nadège, Philippe L, Armand, Philippe R, voilà pour ce qui est des membres du club. En ce qui concerne nos guests : Monsieur Coste Daniel nous fait l’honneur et l’immense joie de se joindre à nous pour cette balade, et arrive avec Florence, Céline, Gilles, Caroline. Puis Sylvie et Robert aussi nous feront l’amitié de nous accompagner. Et bien l’équipée sauvage est au complet, 34 personnes sur 25 motos.

C’est sur la 202, direction Guillaume par les gorges du Daluis, que le convoi s’enchaîne.

Le beau temps est revenu, alors le sourire me monte aux lèvres ainsi que la joie dans le coeur, je roule avec « mon » club, avec les Crapot’s quoi … n’est ce pas Janot !

Avec l’aide de Mau, je décide de fermer, afin d’épauler mon époux qui a la lourde charge d’emmener tout ce petit monde à bon port. Le ruban de motos est impressionnant et très joli.

La procession arrive au bar, là où travaille notre beauté des montagnes : Nadège. J’aide celle-ci à prendre les commandes car le groupe a littéralement envahi la terrasse et la pauvre chérie se démène. Les boissons sont offertes par amitié par Philippe L, un grand merci à lui, il fête son gilet qu’il vient de recevoir et le porte avec élégance et fierté.

Nous remercions chaleureusement notre Heidi et la laissons à son travail, courage!

Nous laisserons malheureusement aussi Dudu qui fait un roulement à billes, et avec grande peine, il doit repartir, c’est plus prudent et raisonnable.

Nous croisons « la Duchesse » comme j’aime l’appeler : Chantal de « toutes en moto », avec son équipe qui a décidé de nous croiser toute la journée, à un timing différent. Eh oui ma belle, nous, nous avons un estomac qui aurait pu s’appeler Festina !

La prochaine destination c’est le col de la Cayolle pour le pique-nique au sommet.

La montée est, comme à l’accoutumée, splendide: des cascades, des fleurs de multiples couleurs sur le vert de l’herbe chatoyante, les montagnes majestueuses avec les nuages accrochés aux sommets tels des couronnes royales. C’est trop beau vraiment! Que dame nature est belle et généreuse, je profite du spectacle à chaque moment.

11H59 et les motos sont garées ! Le repas se fera dans la bonne humeur des blagues de chacun, tantôt avec un fort soleil puis avec des nuages. La duchesse arrive lorsque nous partons, mais nous immortaliserons le souvenir avec une belle photo de groupe et nos banderoles respectives. Ah! cette banderole : beaucoup de jaloux nous l’envient, n’est-ce pas Daniel?

Nous irons boire le café à Barcelonnette.  La descente du col est un peu chaotique, des pierres, des graviers jonchent le sol. Nous jouons la prudence et descendons doucement.

Janot ayant fini son contrôle de vitesse aux jumelles, la soif des motos étanchée aux pompes et le café avalé, nous repartons.

Nous passons par St Jean de Monclar, le col du Labouret, heureux qui comme Ulysse jusqu’ à La Javie, puis Digne. Il fait tellement chaud que nous faisons une nouvelle halte boissons fraîches, cette fois offerte par Philippe R, qui fête ses un an au sein du moto-club, mais aussi le bac obtenu par sa fille, bravo et merci.

Nous terminerons cette superbe balade avec la cerise sur le gâteau :le retour par la Napoléon, le fleuron des routes, le Nevada du bitume, le best of du macadam …

Arrivés aux trois vallées, dans notre bar de motards préféré (où je vous conseille de vous arrêter), c’est la fin de la journée, le soleil est moins chaud, mais encore bien présent pour raccompagner les Crapot’s qui ont des impératifs et décident de nous quitter là.

Il ne reste que les infatigables dont Armand qui nous offrira ce dernier pot de l’amitié pour également le bac de sa fille, merci et bravo !

J’ai passé une journée splendide, remplie que de bonnes et belles choses et je sais, par vos retours avec vos remerciements et gentillesses, que vous aussi.

C’est pour vous que nous œuvrons et le retour est à la hauteur de vos contentements.

J’ai levé mon verre à la fin de la journée aux absents qui nous ont manqué. Ils se reconnaîtront car malgré leur absentéisme, nous sommes en étroite relation…

Je vous embrasse toutes et tous, et vous donne rendez-vous en août.

Amitiés motardes.

Sincèrement.

Mumu

Publié dans Comptes rendus des sorties des Flying Crapot's.