Téléthon 2006

Bien le bonjour à vous les Crapot’s,

Vendredi 8 décembre : C’est par une tempête, presque le déluge, qu’avec Benoît et Jean-Marc, nous partons à Villeneuve-Loubet pour la remise de la flamme de l’espoir du Téléthon.

Après un verre de vin chaud de l’amitié et un beau discours de Monsieur le Maire, nous repartons avec le flambeau et nous nous donnons rendez-vous pour la grande journée du lendemain.

Samedi 9 décembre : Le soleil est de retour. Nous voilà au Décathlon d’Antibes, à compter notre maigre effectif…
Sont présents (comme pour la plupart des évènements du moto-club) : Matthieu, Benoît, Yves (notre super photographe), Marc, Cisco et Emilie, Jean-Marc et moi-même.
Nous partons au stand où nous attendent déjà Annick et Julie, avec nos barrières et tables, que nous prenons soin de décorer avec de belles et grandes affiches, ainsi que des ballons jaunes, couleur de cette année, qui ornent aussi nos montures toutes propres et brillantes pour faire honneur à nos futurs passagers.
Comme chaque année, nous descendons la flamme à Monsieur le Maire d’Antibes, avec un beau petit garçon myopathe monté derrière Marc (voir article journal Nice Matin).
Nous partons, escortés par la police, faire le tour de la ville avec nos klaxons et nos rupteurs à fond pour prévenir de notre présence. Les habitants sont mis au parfum tout de suite !
Et le ballet commence : J’ouvre le premier baptême, et s’enchaînera alors une interminable danse d’allées et venues avec de larges sourires, et des yeux qui pétillent.
Annick n’a pas une minute pour elle ; elle encaisse à tour de bras l’argent, prend les commandes pour la balade du lendemain, dirige les personnes à l’habillage des casques gentiment prêtés, puis c’est au tour de Julie et sa charmante amie Elodie, de casquer les futurs baptisés et de les monter sur la moto choisie.
Le flot ne cesse pas avant 19 heures. Lorsque le froid, la fatigue et la nuit ont raison de nous, nous décidons de mettre un terme à cette folle journée et de rentrer.
Passons aux remerciements qui seront nombreux, car notez bien que notre maigre effectif s’est allongé au fur et à mesure de la journée.
Pour commencer, merci tout d’abord :
– à Annick et Julie, qui se sont démenées pour cette grande cause ;
– à notre ténébreux président toujours aux commandes du vaisseau, et quel pilotage !
– à Matthieu, qui a eu une dure nuit la veille avec les interventions dues aux orages mais (même avec de petits yeux, tu restes le plus beau !)
– à Cédric Vasseur, qui, de passage dans la région, n’a pas hésité une seule seconde à aider le moto-club par sa présence et sa grande gentillesse. (un sacré membre qui nous manque cruellement.)
– à Cisco et Emilie, les anciens dont on ne saurait se passer !
– à Marc qui, en plus de nous faire l’honneur de ses talents de pilotage, a fait une belle démonstration d’un autre de ses talents : une animation au micro en plein cœur du podium du centre ville !
– à Fabienne qui a prêté aussi main forte, (pendant l’absence de Lionel, parti travailler), avec son sourire toujours radieux. (on dirait une publicité pour un dentifrice, mais un bon !)
– à Christian qui, lui aussi, est venu donner ses seules petites heures de coupure pour nous aider. C’est en partie lui et Cédric qui ont fait le meilleur chiffre.
– à Pierre et Gisèle qui, malgré leur départ imprévu du club pour des raisons de santé, sont venus nous motiver par leur gentillesse de leur présence.
– à la visite familiale de Stéphanie. Nous pouvons admirer les sourires splendides, dont nous inonde Thaïs. Pour Léo, ce sera une autre fois, mais avec des yeux pareils, on peut tout se permettre ! Une pensée très sincère pour Athos qui nous a quittés pour partir vers de nouveaux cieux.
– à Yves qui, depuis son inscription au club, a toujours répondu présent pour tout.
– à Bernard, un ami charmant de Benoît, dont l’efficacité était sans reproche, pourquoi pas un nouveau membre !
– à Pierre Colson qui, malgré un poignet et une main fragiles, est parti tourner avec son ineffaçable sourire.

Pour finir un grand merci tout particulier, à Céline, qui nous a honoré de sa présence et qui n’a pas hésité à faire don de sa gentillesse auprès des enfants désireux de chevaucher sa belle bleue.
To be continued…

Dimanche10 décembre : C’est avec un soleil radieux et la lourde responsabilité de cinq baptêmes que nous nous engageons sur la route, direction St Tropez.
Petit clin d’œil à notre Annick nationale qui sort la voiture présidentielle pour amener les casques et autres accessoires à nos invités. Quelle chance il a ce Benoît, d’avoir une si gentille « biquette » !
Sont présents comme hier :
Céline, Cédric, Benoît, Pierre, Yves, Cisco et Emilie, Jean-Marc, et deux nouveaux, Bruno en 750 Africa Twin, Gwenaëlle en 500 CBF Honda (bienvenus à tous les deux), et moi-même.
Puis nos cinq passagers :
Joëlle, Stéphanie, Michaël, Yann et son frère Jessy.
Le rythme se fera doucement, pour cause je le rappelle de responsabilités importantes et pour les premiers tours de roues de nos futurs adhérents.
La route, je pense que tout le monde la connaît :
Bord de mer, le Trayas, St Aygulf, St Raphaël (que de Saints, on ne sait plus auquel se vouer).
La pause café entre autre, se fera donc à « la taverne de la bière ». Hommage à l’homme à la moto 1000 rouge. Tout le monde s’installe au soleil, face à la plage magnifique. Nous sommes chanceux, n’est ce pas ? L’ambiance est à son comble lorsque Cisco nous montre les photos ainsi que les vidéos prises avec son appareil. Du grand art ! Merci aussi à Emilie qui n’y est pas étrangère.
Après un bon café, ou chocolat ou autre, nous repartons, pour un autre Saint, celui de Maxime, puis celui de Tropez. Nous nous arrêtons à la cafeteria pour nous rassasier.
Avec une bonne organisation, tout le monde se met à table et d’après les rires consommés en même tant que les plats, on peut dire que l’ambiance est bel et bien là.
En sortant, Cédric s’essaie au pilotage de la 1200 Bandit de Cisco et prend le tour du centre commercial à l’assaut tel un circuit. Il revient tout sourire en pensant peut-être un de ces jours doubler sa cylindrée.
Nous visitons le centre du village, très calme en cette période. Les Canoubiers, la citadelle, la place des Lices où la patinoire est installée pour l’hiver. Vu le timing, il faut y aller.
Nous prenons le chemin du retour, tout pareil, sauf que nous passons par l’Estérel pour terminer. Eh ! oui, petite arsouille, pour finir le plein de sensations de nos baptisés.
Quant à moi, en tant que marraine de Gwenaëlle, je reste à son rythme et vois la jeune femme évoluer comme un chef car après une si longue journée, terminer par ce col n’est pas chose aisée pour tout le monde.
Nous faisons d’énormes bisous à notre Cédric qui repart sur Fréjus voir sa chérie : Leila que nous saluons.
De plus, le froid commence à pointer son nez alors, sur le parking du centre commercial de Mandelieu, nous changeons une dernière fois les passagers et rentrons sur Antibes.
Arrivés là-bas, les adieux sont touchants car nos invités sont ravis et nous le rendent par de fameux compliments que nous recevons et acceptons avec joie.
Derniers saluts entre nous cette fois. Encore une belle journée passée et surtout un sacré Téléthon. Le score de l’année dernière est pulvérisé de 100 euros de plus. On se rappellera du cru 2006 !
Au risque de me répéter encore une fois merci à tous les participants.
Votre bien dévouée Mumu

Publié dans Comptes rendus des sorties des Flying Crapot's.