Téléthon 2013

Bonjour mes amis,

Voilà, l’histoire du livre « Téléthon 2013 » se ferme, et je viens vous le conter, si vous me le permettez page par page.
Pour écrire un livre, il faut donc une histoire, ça j’ai, mais aussi des personnages et là aussi le moto-club en regorge.
C’est un projet qui a muri depuis fort longtemps dans l’esprit de notre président : multiplier la journée de dimanche en nombre de participants, remplir le parking d’Opio de motards accompagnés de leur monture d’acier et faire flamber un BBQ géant ; je lui dis banco : on fonce.
L’idée est de faire de cette journée de don de soi et aux autres, une de ces journées inoubliables.
Un mois avant c’est parti : les flyers sont fabriqués par notre super webmaster Pascal Phanim06 qui, malgré les kilomètres couve toujours notre site aussi bien, merci.
Les invitations sont lancées, tous les supports sont pris d’assaut: Facebook, sites internet, moto-club, amis, famille, élus de commune, magazines et magasins de moto, journaux que nous relancerons sans relâche jusqu’à la date fatidique. Les rendez-vous s’enchaînent avec Thierry Occeli, notre merveilleux maire du village d’Opio, qui nous épaule et nous soutient.
Nous tenons à remercier Nathaly et Sébastien pour avoir géré une partie du net.
Les coups de fil s’enchaînent, nous sommes très impressionnés par le nombre de réservations. Nous étions 48 l’année dernière et nous en sommes à 100 à présent. Pour arriver à, tenez vous bien, 136 repas !
Du jamais vu, le chiffre fait tourner la tête mais à aucun moment nous ne nous laissons envahir par le doute, nous continuons notre tracé.
Vendredi après-midi, je retrouve ma compagne de course Annick, qui a l’extrême gentillesse de venir partager cette galère avec moi et heureusement, grand Dieu vous verrez pourquoi !
Le percolateur loué et chargé, nous ne traînons pas et direction le supermarché.
Arrivées là-bas nous commençons à poser sur le chariot des kilos de merguez et autres saucisses. Les piles montent vertigineusement et les tartes, les roues de fromage, boissons, chips… Les fous rire s’enchaînent à chaque déplacement du colosse de fer, impossible à diriger, pas de frein, pas de rayon de braquage, comme une … non rien !

Samedi le réveil sonne tôt et le pain chaud arrive dans le top case de la Tiger présidentielle. Une fois les valises remplies de bonnes choses pour régaler les Crapot’s à midi, nous partons en groupe rejoints par Dude, Jean-Pierre, mon ami cowbiker qui assurera tout le week-end avec sa superbe Dyna, et Eric dernière recrue arrivée au MC. Bienvenue et merci pour ta gentillesse.
Arrivés sur site, Manu, notre secrétaire adoré, est déjà là entouré de futurs baptisés qui attendent déjà la sensation !
Les garçons ne perdent pas de temps et les emmènent pendant que Nathalie, Odette, Annick et moi même installons un joli stand.
La flamme est apportée par une jolie jeune fille, dans les mains de Monsieur le Maire, en convoi, avec klaxons et rupteurs, comme depuis neuf ans maintenant.
Yves, Xababa, Alain B, Benoît, Maurice, Jean-Louis, Philippe, Cédric qui vient du Var et qui enchaînera les sorties tout schuss et tout sourire, merci.
Nadine qui fera de nombreux coucous malgré son travail.
Matt avec son destrier tout neuf ainsi que toute sa famille, Stéf, Thaïs et Léo, un petit salut de Gisèle, Hubert, Maryse, des anciens Crapot’s qui nous font la joie de nous saluer et de se faire baptiser.
Fabienne, sa maman, Lionel, Chris, Olive et Alan, Julie et Pierre-Henri, Jef et Ben, Valérie et Manon aussi viendront faire un bisou, quelle belle et grande famille ! Eric N futur Crapot’s nous salue et prend son ticket pour demain, super sympa! merci.
12H00 et Jean-Marc me fait des grands signes… quelque chose d’important est arrivé, j’accours, et il me dit : « regarde ma nouvelle montre ne fonctionne plus, il est midi cinq et tu ne donnes pas les sandwichs » ! Je souris à la blague et m’exécute avant la crise d’hypo du président.
D’autres anecdotes suivront toute l’après midi. La femme sandwich descendra la rue piétonne pour faire de la publicité, les garçons s’essaieront au bicycle.
Nadine essaiera la selle arrière de la rutilante Vmax, et Annick la selle du tonnerre mécanique de Mat. Et oui le V se transforme en T, comme TMax. Que de fous rires, les zygomatiques me font encore mal.
La journée remplie de soleil s’achèvera par le score d’une cinquantaine de baptêmes. Le froid et l’humidité tombent. Nous décidons de plier boutique, demain une grande, longue et intense journée nous attend.

Dimanche 6H00 n’y tenant plus, je sors voir si mes prières faites à Notre Dame de l’Aghet se sont exaucées, celles d’avoir un superbe soleil et de veiller sur tous nos motards et motardes invités.
Les yeux inondés de cette magnifique lueur qui transperce la brume, je suis heureuse de vous annoncer qu’une merveilleuse journée est en vue !
Le rendez-vous est fixé à 8h30 sur le parking du Carrefour d’Antibes et déjà des courageux nous attendent.
« Le team des beaux sourires », comme j’aime à l’appeler, est là aussi.
Mes collègues d’aventure, et surtout mes amies : Nadine, Odette, Nathalie, Valérie, Manon et moi même nous mettons à la vente des tickets. Et mes yeux s’écarquillent en voyant l’affluence des personnes qui commandent, un, deux, trois et même plusieurs repas en même temps !
Les voltigeurs sont prêts Yves, Xababa, Mau, Alain B, Benoît, Ludo, Pierre, Manu, Jean-Louis, Philippe, Jean-Marc, gilets fluo endossés, ils vont être d’une redoutable efficacité et d’une organisation sans faille. Ils vont emmener 87 motos à travers les deux départements, pour un total de 120 kilomètres, sans aucun dommage, ni perte (LOL), chapeau les gars !
Nous partons au bout du parking pour immortaliser le départ de cet immense ruban de machines, toutes aussi belles les unes que les autres.
J’enfourche ma Speed et accompagne ma fine équipe sur le parking pour installer notre restaurant plein air d’un jour.
Nous aurons deux petites mains de plus : celles d’Amandine et Laurène des amies de Mau, merci à elles pour le coup de main.
Avec l’aide de Nadine, je pars chercher les victuailles, après l’arrivée de notre Kiko national qui, avec sa plancha a la lourde tâche de faire cuire les kilos de merguez et chipolatas. Merci à notre copain de coeur, il a assuré grave.
Nous nous affairons telles des petites abeilles dans la ruche. Chacune trouve son poste naturellement et s’en occupe comme si elle avait fait ça toute sa vie. Les tâches se remplissent et se terminent une à une, sans le moindre encombre.
Les banderoles sont déployées, les nappes dressées, le mobilier en place, les tentes montées…
Le tout prend forme vers 11h30 où une pause s’impose. Petit thé offert par notre Odette qui a un coeur immense et se soucie toujours des autres, merci à toi Odette.
Après la pause commence à arriver des inscrits qui, pour de multiples raisons, n’ont pas pu assister à la balade mais tiennent à manger avec nous et Alain P, qui ne devait pas être là, est finalement présent chouette !
Nous avons, par le kit téléphonique du président, des états des lieux de leur situation géographique et apprenons que l’arrivée est programmée pour 12H30, comme prévu, quel talent !
La dernière ligne droite pour nous pour fabriquer 18 litres de café bien frais et prodiguer les finitions à notre décoration.
Nous installons les 80 roses, que nous achèterons, pour aider la mairie d’Opio, toujours pour le Téléthon. Quelle générosité ces motards, en plus d’avoir un grand coeur.
Le convoi arrive !
Sébastien juché au milieu du rond point filme la scène. Moi-même en haut du muret et les filles qui forment une haie d’honneur accueillons l’arrivée de nos promeneurs.
Les sourires ne quitteront pas les visages de nos invités, ainsi que ceux des hôtes.
Les compliments pleuvent, les remerciements aussi, nous sommes EXTREMEMENT touchés par tant d’engouement et de gentillesse.
Une fois la photo faite, nous ameutons la horde de motards affamés et les servons en moins de 30 minutes. La satisfaction se lit sur tous les visages et c’est de loin la plus belle récompense.
Toute l’équipe de la restauration a eu un immense plaisir à vous servir, et vous remercions du fond de notre coeur d’être venus à notre rendez-vous.
Les plateaux sont vides et les estomacs pleins. Le soleil est très haut dans le ciel azur de notre belle côte. Si nous n’avions pas à tout ranger, nous aurions bien fait comme nos amis qui partent digérer sur nos belles routes. Mais le devoir nous rappelle à l’ordre et en un clin d’oeil la salle est débarrassée, les chaises et tables empilées, les poubelles triées et jetées, et la réunion du bilan est dressée : wouah le top ! Super, incroyable, je peux continuer les qualificatifs jusqu’à demain, c’était tout simplement génial !
Grâce à Thierry Occelli, ce projet est devenu grand, fort et beau.
Il n’a pas hésité un seul instant et nous a épaulés jusqu’au bout. Il n’a pas lésiné et nous a donné des moyens extraordinaires. Sincèrement du fond du coeur et en notre nom à tous : merci Thierry.
Nous nous quittons avec de belles accolades d’amitié et de fierté.
Merci les Crapot’s.Nous avons scellé si besoin en était la réussite d’un moto-club, plus qu’amical. La cohésion de notre groupe a frappé fort.
Je sais que le mot merci a été prépondérant mais c’est normal, nous sommes sincères et nous n’oublierons jamais cette journée.
Amitié et grand V
Mumu

Publié dans Comptes rendus des sorties des Flying Crapot's.