Week-end d’octobre 2013

Bonjour les Crapot’s,

C’est avec beaucoup de pessimisme de la part de nos chers météorologues, mais beaucoup d’optimisme dans nos cœurs, que nous partons en week-end à l’assaut du Mont Ventoux.
Week-end préparé en étroite collaboration, entre notre conseiller technique et notre président.
L’optimisme l’emportera lorsque tôt le matin, nous assistons au lever d’un vigoureux et beau soleil.
Le rendez-vous est fixé à St Vallier où la montée est impressionnante de beauté. Mer de nuages, sur un lit de rayons de soleil. Quelle vue imprenable sur toute la côte si bien découpée. Une chance d’habiter cette si belle région et de pouvoir en profiter!
Déjà assis devant un bon petit déjeuner, Nadège et Gladys, Xababa et Yves attendent le reste de la bande.
Arrivent ensuite, Annick et Benoît, Maurice, Alain P, Audrey et Cisco, Nadine, Valérie et Alain (et leur gros top case), Nathalie et Manu (en voiture sumo ! oh pardon Simone), les éternels derniers, mais néanmoins là et c’est le principal : Cécile et Ludo. Et vous l’aurez compris Jean-Marc et moi-même (l’éternelle narratrice).
Nous mettons le cap sur Digne, avec une allure soutenue, mais raisonnable.
J’avoue être très fière de ce convoi, ou cette rame (comme l’appelle nos amis tout bleus de la maréchaussée). Pas seulement parce que s’y trouvent les gens que j’aime, mais aussi parce qu’il y a quatre pilotes de la gente féminine. Et ça, J’ACHETEEEEE !
Arrivée à la ville des sources chaudes, une bouille bien connue, nous rejoint : notre Cissou national qui nous fait l’immense joie de se joindre à nous, quel plaisir !
Le café bu, toujours sous un franc soleil, une séance photo est programmée et, croyez-moi, Mr Arthus Bertrand n’a qu’à bien se tenir car il va avoir une sacrée concurrence.
Nous remettons les gaz pour le repas de midi qui se déroulera au camping du moulin de ventre, à côté de Forcalquier, endroit privé et avec un nom prédestiné, qui nous ouvre ses portes sous une dérogation spéciale, négociée par Jean-Marc, et avec l’extrême gentillesse de la propriétaire des lieux : Marie-No.
A 12h et quelques secondes(!) le convoi se gare dans ce magnifique endroit, mis à notre disposition. Nous décidons, après avoir vu un superbe ponton en bois aménagé avec des tentures,de nous y installer. Mais que les filles, eh oui entre nous, parce qu’on le vaut bien. Les garçons resteront sur la terrasse à l’ombre. Lorsque nous commençons à manger, nous assistons impuissantes à la noyade du Border Collie de la maison « electricsprint ». N’écoutant que son cœur, son courage et ma voix « white spirit se noie », Nadine court sauver le malheureux. Je dis malheureux car, en fait, elle l’empêche juste de se baigner et barboter tranquillement dans l’eau. C’est avec ses grognements intempestifs et assisté de « Destroy » alias « sacoche », l’autre chien de la maison, qu’elle se fera raccompagner à sa table pour finir son repas…pas commun non plus. Quelle rigolade ! Inutile de vous dire que, tout le week-end,elle s’entendra devoir aller sauver des canards qui se noient et même, des poissons …
Le café avalé et la séance photo numéro deux faite, nous enfourchons nos montures et partons direction Sault, pause essence, puis le Mont Ventoux.
La montée est aussi jolie que celle de ce matin, lit de chantilly de nuage puis, plus impressionnant, un épais brouillard nous entoure, jusqu’à ne plus voir à cinq mètres devant nous.Le froid tombe les degrés à une vitesse incroyable. Mais malgré celui-ci qui nous mord le visage et les parties de notre corps découvertes, notre cœur se remplit d’une incroyable chaleur. Eh oui ! encore une surprise : Odette,Jean-Louis et leur fils Sébastien, arrivent en voiture. Ils commencent à se vêtir de leurs gilets du club, sortent table, thermos, gâteaux, quiche, café,thé ! Nous n’en croyons pas nos yeux ! Toutes ces attentions remplissent nos estomacs d’une bonne part de tarte, nos gosiers de la chaleur d’un bon café et nos yeux, de larmes tant la gentillesse du couple nous va droit au cœur.C’est pour ce genre de moments que nous nous efforçons de projeter encore et toujours des périples, que nous espérons, et à la demande de beaucoup, être encore plus nombreux.
La troisième séance photo met fin au rendez-vous mémorable avec Odette, Sébastien et Jean-Louis qui ont fait un détour de plus de soixante kilomètres avant de rejoindre leur fille. Et encore félicitations à toute la famille pour la venue de la petite Elsa.
Nous redescendons sur St Andiol où l’hôtel nous attend. Notre président et néanmoins ouvreur, décide de nous faire voir le superbe petit village de l’Isle-sur-la-Sorgue. Note pour plus tard : miser sur une visite, un peu plus poussée, pour ce genre de détour.
Arrivés au Lou Mistralou,Jean-Marc va chercher les clefs et s’adonne à un jeu, qu’il perdra … Le« qui invite tout le monde à boire l’apéro dans sa chambre ? »
Mais de toute façon, c’est nous qui offrons avec plaisir pour l’anniversaire du président, alors c’est chez nous que le pot se déroulera.
Après une bonne douche, je sors les amuse-bouches et les boissons. Nous soulevons le lit et, au grand désespoir de Maurice, nous y trouvons de l’argent !
Tout le monde arrive avec un grand sourire de décontraction et nous entamons la soirée par un verre de l’amitié.
Kiko aussi amènera sa bouteille car lui aussi a pris un an de plus ces derniers jours.
Nous lèverons nos verres à cette forte amitié qui, depuis plus d’une décennie, nous voit murir, grandir, nous marier, enfanter, parfois se séparer, et même partir, en somme la vie passe et les sentiments restent.
L’heure du dîner sonne à la montre stomacale présidentielle. Nous prenons place au restaurant où nous sera servie en entrée une enveloppée d’aubergines dans un fromage avec salade. Puis un écrasé de pommes de terre, avec légumes, joue de porc accompagnée de sa sauce. Une énorme part de vacherin aux fruits rouges. Nous sommes bien repus mais aussi de fous rires. En effet, la bataille avec les bouchons de liège et autres boules en osier, décorations de la salle, a raison d’une journée bien remplie, et commencée tôt.
Mais ça, c’était sans compter sur le « toc-toc » à notre porte de chambre qui démarra une demi-heure d ‘un autre genre de bataille : celle de polochons, la fameuse, celle tant attendue !
Ce n’est qu’après le devis qu’Yves devra faire chez Optic 2000 que nous allons vraiment dormir.
Le lendemain matin, c’est à 7.00 que le réveil sonne pour un copieux petit déjeuner, accompagné d’une gueststar. Elle se reconnaitra et fera une réapparition à Ginasservis.
Séance photo numéro :pfffffff, je ne sais plus. Puis départ pour un retour en passant par Carpentras et les magnifiques gorges de la Nesque.
Le ravitaillement essence et sandwichs étant réglés, nous irons manger, avec la belle vue, au dessus du Colorado provençal. Pause café à APT. Retour par Cereste et Cissou regagnera ses pénates à Mérargue. Bon vent l’ami.
Manosque, traversée de la Durance, petite pause dans le village d’Espigoule.
Annick et Valérie montent dans la voiture de Nat et Manu, qui aura rendu bien des services : bagagerie, wagon restaurant, bar, et benne. Très pratique en tout cas.
Audrey et Cisco sentant l’eau venir, s’équipent. Nous luttons contre cette idée, mais dix minutes plus tard, c’est tout le convoi qui stoppe et les imite. Plates excuses, ils avaient raison, nos petits pompiers chéris.
Nous essuyons un orage.Mais pour terminer jusqu’à la maison, nous n’aurons à subir que quelques gouttes par ci, par là, rien de bien méchant, c’est vraiment l’optimisme et la chance qui l’auront emporté pour ce périple.
Traversée du Var par les belles routes de Varages, Barjols, Salernes et Draguignan où nous faisons un ultime arrêt essence, et bisous d’au revoir.
Nous sommes partis avec un goût estival et revenus avec un goût automnal.
Les odeurs des premiers feux de cheminée ou d’écobuage de jardin. Les marrons accompagnés de leurs feuilles écrasées sur les routes. Les couleurs qui changent, l’intensité de la lumière qui s’atténue, l’humidité qui descend vite en soirée. Tous ces signes qui nous font penser que l’hiver va bientôt frapper à nos portes. Mais qu’à cela ne tienne, les Crapot’s seront toujours présents, remplis de projets et ravis de vous les faire partager !
A bientôt pour nos nouvelles aventures.
Amitiés
Mumu…

Publié dans Comptes rendus des sorties des Flying Crapot's.